White Eagle Dance

Ce site à été conçu selon des normes écologiques, il n'est donc pas prévu de l'imprimer. Veuillez vous rendre sur white-eagle-dance.com pour une meilleure expérience.

Logo White Eagle Dance.

menu

Patrick Dupond

Fondateur

Patrick Dupond entre à l’École Nationale de l’Opéra de Paris à l’âge de dix ans. Cinq ans plus tard, et sur permission spéciale, au regard de ses dons exceptionnels, il est engagé dans le corps de ballet de la prestigieuse compagnie. C’est à l’âge de seize ans qu’il commence à interpréter des rôles « d’Etoile » tout en gravissant les échelons hiérarchiques du Théâtre National.

profil enseignant gold

Découvrez son parcours
de Danseur Etoile

Propulsé sur la scène internationale en 1976 grâce à sa victoire triomphale au concours international de la danse à Varna (Bulgarie), en 1976, organisé par le très célèbre théâtre du Bolchoï de Moscou à l’âge de 17 ans seulement, il obtiendra le titre de Danseur Étoile en 1980.

Son goût pour la diversité et l’accessibilité de la danse le pousse à être à la fois présent sur les scènes des plus grands théâtres internationaux en défendant haut et fort la qualité unique de la danse française tout en étant présent au coeur du monde médiatique national et international. Il a dansé avec les plus grands chorégraphes : Rudolf Noureev, Maurice Béjart, Alvin Ailey et a eu comme partenaires de scène Noëlla Pontois, Maya Plitseskaya, Sylvie Guillem, Marie-Claude Pietragalla pour n’en citer que quelques-unes. Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, Chevalier de l’ordre national du Mérite, il est nommé directeur artistique du ballet français de Nancy en 1988 et en 1990, il succède à Rudolf Noureev à la tête du Ballet de l’Opéra National de Paris à l’âge record de trente ans. Outre son impressionnant répertoire de ballets, il se produit également dans une douzaine de films. Il a été le premier danseur-acteur à être désigné président du jury du Festival de Cannes, en 1997.

La danse est un poème dont chaque mouvement est un mot.



Homme de tous les défis, de tous les combats, il se relève, contre toute attente et malgré un pronostic médical défavorable, d’un grave accident de voiture en janvier 2000. Sa rencontre avec Leïla Da Rocha, Artiste et Chorégraphe, en 2004, marque un nouvel élan dans sa vie personnelle et professionnelle. Il renoue avec ce qu’il n’a jamais cessé de faire tout au long de sa carrière: côtoyer les « champions » de la créativité, du dépassement de soi et de l’humilité.

Jacques Séguéla dira de lui dans les années 80 : « c’est le Danseur du changement ». Sa vie, sa carrière furent, sont et seront à nulle autre pareille !